Je remercie Frost car son blog m'a aidé à trouver de bonnes adresses.

Bien loin des clichés du genre sushis et brochettes, ces restaurants proposent un large éventail de plats représentatifs de toute la diversité culinaire de l'archipel nippon.
Comment reconnaît-on un vrai restaurant japonais ? Quelques pistes (liste non exhaustive) :
- on y trouve autre chose que le trio habituel sushis + makis + brochettes
- les clients et parfois les employés parlent japonais
- pas de décor tape-à-l'oeil

Higuma (32, rue Ste Anne)

Rien à voir avec des restos classes, ici c'est rustique. L'odeur de friture et une épaisse fumée nous accueillent dès notre arrivée. Ce restaurant est spécialisé dans les ramens (ou lamens), il s'agit de nouilles japonaises. Les ramens sont bons mais un peu gras et lourds à digérer le soir. La nourriture est copieuse, sans être extraordinaire, et pas très chère.
Les serveurs stressés (ils ont sûrement passé trop de temps sur Paris) vous font comprendre qu'il ne faut pas s'éterniser pour laisser la place aux suivants. C'est cependant le resto idéal lorsque l'on est pressé et la file d'attente s'écoule rapidement.

Hokkaido (14, rue Chabanais)

Un lieu qui n'a absolument rien à voir avec l'image stéréotypée des faux restos japonais qui ne proposent que des sushis et autres brochettes. L'endroit ressemble davantage à une cantine qu'à un resto. Les cuisiniers préparent leurs plats au milieu de la pièce principale.
La fumée de la cuisson qui sent fort le graillon, les flammes qui montent des fourneaux (mais ils font brûler de l'essence ou quoi ?) et les employés qui discutent en japonais offrent un dépaysement qui n'est pas sans déplaire. Les meilleurs gyozas de Paris, d'après ST Ghost, pour ma part je les ai trouvé un peu trop gras.

Jijuya (46, rue Ste Anne)

Quand je suis entré dans cette épicerie japonaise, cela m'a immédiatement fait penser aux convinis du Japon, ces sortes de supérettes ouvertes toute la journée. Non loin des rayons remplis d'articles en provenant du Pays du Soleil Levant, on trouve quelques tables pour manger sur le pouce.
J'ai trouvé des mochis fourrés à la pâte de haricots rouges, mais à quel prix ! 2,80 euros l'unité, tout de même... vindidious !

La suite dans quelques jours ;-)