Mega STe ?

Sorti au début des années 90, le Mega STe est la version professionnelle du STe, en raison de son clavier détachable et de sa plus grande rapidité. Je ne l'ai que depuis fin octobre. Un atariste m'a contacté pour savoir si son ancien matériel Atari m'intéressait toujours. Il avait plusieurs ST à donner et c'est ainsi que j'ai récupéré un Mega STe dans le lot. Et dire que j'en cherchais un depuis plusieurs années...

mega_ste.jpg
Mon Mega STe, équipé d'un clavier de Mega ST, d'une souris Logitech et de l'indispensable Ultimate Ripper

SatanDisk

Après une rapide vérification, je m'aperçois que la machine fonctionne bien. Le Mega STe est doté de 4 Mo de RAM mais il ne possède ni carte SCSI, ni disque dur. Peu importe, je vois que le SatanDisk, branché sur mon 1040 STe, me fait de l'oeil. Une minute après, le voici connecté au Mega STe, tout fonctionne du premier coup. Le TOS 2.06 accepte des partitions de 512 Mo maximum, ce qui est bien suffisant pour ma SDCard, puisqu'elle ne possède qu'une seule partition de 256 Mo. Grâce à X-Boot, je choisis la manière de démarrer le Mega STe. TeraDesk est vraiment chouette, c'est un bureau alternatif qui remplace celui d'origine. Il est en anglais, mais peu importe, ses fonctionnalités font qu'il devient vite indispensable.

Seul souci : la touche Control est morte. Tant pis, je troque le clavier du Mega STe contre celui du Mega ST, que je trouve de meilleure qualité (en ce qui concerne les touches). Un bon clavier mécanique, on est loin du clavier tout mou d'un ST ou Falcon.

SDiskEmul

L'installation du SDiskEmul m'a demandé une bonne après-midi. Et c'est en l'installant que je me suis rendu compte de la simplicité et du côté pratique du Mega STe. Une seule vis retient le capot, ce qui permet d'accéder aux barettes mémoires, au disque dur (quand il y en a un), aux switchs de configurations, etc. Quelques vis à enlever sous la machine et voici que la carte mère apparaît au grand jour. C'est propre ! Je ne veux pas parler de l'absence de poussière (car il y en a), mais de l'agencement des composants sur la carte mère et de sa finition. Comme je l'ai remarqué dans un autre billet, il est difficile de croire que le Falcon est sorti après le Mega STe. Hélas.

Je commence par souder un connecteur mâle sur l'entrée video :

soudure_video_in.jpg

Suivi par un autre connecteur sur la sortie vidéo :

soudure_video_out.jpg

J'ai choisi de faire l'incrustation sur la couleur verte. Les soudures ne sont pas tip-top mais ça marche. Elles doivent se faire sur deux résistances, côté connecteur vidéo. Un grand merci à Sundance pour les explications et le schéma !

Au final, voici ce que ça donne :

soudures_incrustation.jpg

Il est évident que je ne vais pas laisser ces deux connecteurs traîner, d'autant plus que les barettes de mémoires sont a proximité. Mon père, qui venait voir ce que je bricolais, me fait remarquer à juste titre que je pourrais utiliser la sortie du port VME. En effet, le SDiskEmul se contrôle avec un joystick. Or, il se trouve que le port joystick est une prise DB9, exactement la même que pour un port série. Finalement je fais passer le connecteur sous l'emplacement du bus VME et je le fixe à l'arrière du boîtier :

installation_arriere.jpg

Cela me permet de brancher très simplement un joystick afin d'utiliser le SDiskEmul :

prise_joystick.jpg

Il me faut maintenant fixer la carte. Par chance, à côté des barettes de mémoire j'aperçois un support destiné à recevoir une vis. Le SDiskEmul possède justement un trou, il se trouve que les diamètres correspondent. Quelle coïncidence ! Je ne peux ajouter qu'une seule vis mais cela suffit car de l'autre côté le SDiskEmul repose sur la pile au lithium (le gros rectangle qui tient avec du velcro, en bas de la photo). La carte est donc stable, je n'oublie pas de glisser un carton afin d'éviter les faux-contacts. Je fais passer le connecteur d'alimentation sous le port VME et je le branche sans problème sur le SDiskEmul, en faisant attention à ne pas me tromper sur les tensions (le 12 volts est sur le fil jaune, le 5 volts sur le fil rouge). Enfin, je dispose du scotch sur les deux connecteurs de l'incrustation, toujours pour éviter des faux-contacts.

installation_dessus.jpg

Tout n'est pas terminé car il reste la question du lecteur de disquettes. En effet, le SDiskEmul permet de brancher un lecteur PC pour s'en servir comme lecteur B. J'ai beau fouiller dans mes lecteurs PC, aucun ne rentre dans le capot du Mega STe car ce dernier n'accepte pas les boutons d'éjection rectangulaires. Diantre, je vais devoir transférer la partie électronique et mécanique du lecteur PC vers le lecteur d'origine. Heureusement, j'aperçois des switchs de configuration à l'arrière du lecteur d'origine, permettant de passer du mode DS1 (Atari) vers DS0 (PC). Ce lecteur est un Epson SMD 380. Comme indiqué sur la photo ci-dessous, il s'agit de déplacer un cavalier d'un cran vers la droite.

jumper_lecteur.jpg

C'est presque terminé, il me faut refermer le capot, avec délicatesse car les deux longues nappes gênent. Je les fixe avec du scotch. Dans l'avenir, si le scotch ne tient pas, je le remplacerai par des colliers en plastique. L'alimentation du lecteur de disquettes est un peu courte car il s'agit de celle fournie par le SDiskEmul, mais j'arrive à tout brancher sans aucun problème. Ca commence déjà à ressembler à quelque chose :

installation_capot.jpg

La SDCard est facilement accessible, ainsi que le bouton de changement de média. Les deux leds sont masquées par la nappe supérieure, mais ce n'est pas gênant car le SDiskEmul indique sur l'écran lorsqu'une image disque est chargée en mémoire.

Voici ce que ça donne, avec une vue sur le Mega STe, capot ouvert :

capot_ouvert.jpg

Une fois refermé, on ne remarque rien. Un test rapide montre que tout fonctionne, je vois les lecteurs A: et B: sur le bureau GEM. Je constate que le signal est plus puissant que sur mon 1040 STe : l'incrustation est très lisible. Je monte le Mega STe dans ma chambre, avec le moniteur SC1435, et je l'installe à la place de mon STe entre le PC et le Falcon.

721 Mo de jeux et 60 Mo de démos, tout ça sur une simple SDCard ! Le joystick à portée de main, je lance quelques jeux, espérant que le TOS 2.06 du Mega STe ne créera pas trop d'incompatibilités.