Il y a des jours avec et des jours sans, aujourd'hui c'est incontestablement un jour sans !

Au boulot, mon chef de projet m'a charrié parce que le client a trouvé un bug bloquant dans un développement qui est sous ma responsabilité. Mais en creusant un peu je découvre que ça ne provient pas de ma partie mais de l'une des couches basses. La journée commence bien ;-)

En rentrant, je constate qu'internet est instable, avec des coupures toutes les 10 minutes. C'est toujours très agréable, tiens ! Je voulais écrire un billet sur mon premier ordinateur et les premiers jeux, ça devra attendre un peu. D'ailleurs, je devrais peut-être me monter un serveur local pour écrire des articles pour le blog en cas de déconnexions intempestives. Sur mon PC, j'ai déjà Apache, Eclipse et un plug-in PHP, il ne manque plus que PostgreSQL.

Pas grave, mon STe me fait de l'oeil, je m'en vais le taquiner un peu. Allez, ce soir c'est soirée ST !

L'enthousiasme redescend bien vite : après quelques minutes à bricoler avec le SatanDisk, mon fidèle moniteur Atari me lâche ! Sûrement la THT qui est en panne mais il en faut plus que ça pour me décourager, je troque donc mon SC1435 contre un SC1425 qui, lui, a une THT âgée de quelques années seulement.

L'équipement de mon STe

Suivant l'exemple de Tobé, je vais installer TeraDesk sur mon STe. Il s'agit d'un bureau alternatif un poil plus sympa que celui d'origine. Je commence à paramétrer le bureau aussi bien qu'un amigaïste, je sauve la config, je remonte dans l'arborescence des dossiers et... mais où est passé le contenu de C: ? La fenêtre reste désespérément vide. Je reboote le STe et je me retrouve sur le bureau GEM sans lecteur C:, comme s'il n'était plus reconnu. Je prends une disquette avec HDDriver, le pilote reconnaît bien le SatanDisk mais il m'indique qu'il n'y a pas de partition dessus ! Noooooooooooooon !!! Saisi d'un doute, je coupe tout et je rallume aussi sec : ma partition C: réapparaît. Après quelques tests, je me rends compte que la moindre écriture fait planter le système, la FAT chargée ne doit pas être la bonne, ou une blague dans ce genre. Je regarde les différences de paramétrage entre le pilote chargé depuis la disquette et celui installé sur le SatanDisk : la seule différence est que l'accélération ACSI est activée. Je l'enlève, je reboote et les écritures de fichiers fonctionnent correctement !

Moralité du jour :

Quand HDDriver tu utiliseras, l'accélération ACSI tu désactiveras !

Pour info, dans HDDRUTIL, il faut se rendre dans le menu Settings -> SCSI Driver : et là, il ne faut PAS cocher "Fast ACSI", c'est mal !

Ca, c'est fait. Sur le PC, je charge une SDCard avec des images de jeux pour ST car je n'ai jamais joué à Cadaver et il est temps de combler ce retard. Sur mon STe, je choisis le disque 1 de Cadaver avec l'interface du SDiskEmul, un reboot et le jeu se lance. Après l'intro, il me demande le disque 2, je le choisis mais ça ne marche pas. Bizarre, le jeu fonctionne pourtant sous Steem. Je me rabats sur Stardust, excellente version d'Asteroids soit dit en passant et, lorsque j'insère le disque 2, il n'en fait qu'à sa tête ! Là aussi, le jeu tourne pourtant bien sous Steem. Je prends un autre jeu qui tient sur plusieurs disquettes, au hasard Tennis Cup 2, ça ne marche pas non plus ! Un bug dans le SDiskEmul ? Je charge quelques démos comme la Illusion ou la Braindamage car elles occupent chacune deux disquettes, hé bien tout fonctionne. Je serais donc tombé sur des images disque foireuses ? Pourtant les jeux fonctionnent sous Steem. Tant pis, je ferai d'autres tests plus tard.

Et cette satanée connexion qui continue à se vautrer toutes les 10 minutes... je voulais écrire un billet sur l'installation et la configuration du SatanDisk, ça devra malheureusement attendre encore un peu.